(Paris UT+2)

Le handicap moteur

Exemples de déficiences motrices

- La paraplégie : paralysie motrice et/ou sensitive des membres inférieurs (fauteuil roulant manuel).

- La tétraplégie : paralysie motrice et/ou sensitive des 4 membres (fauteuil roulant électrique).

- L’hémiplégie : paralysie motrice et/ou sensitive de la ½ du corps dans le sens vertical.

- Problèmes physiques nécessitant l’usage d’une canne ou de béquilles.

- Mais aussi la petite taille, une corpulence excessive, etc.

Exemples de situations de handicap

Impossibilité ou difficulté d'atteinte, de circulation due à l'utilisation d'un fauteuil roulant, de béquille, d'une petite taille, etc.

Exemples de besoins spécifiques

Pour les personnes en fauteuil roulant

- Pour se repérer, s’informer : la position « assis » nécessite d’installer les informations à hauteur raisonnable et/ou d’utiliser une taille de police suffisamment grande.

- Pour circuler, se reposer : l’usage du fauteuil roulant nécessite un revêtement de sol non meuble, sans trous, des circulations suffisamment larges, des espaces pour manœuvrer et faire demi-tour, des moyens pour contourner les escaliers (plan incliné, ascenseur).

- Pour utiliser les équipements : la position « assis » et le gabarit du fauteuil nécessitent d’installer les équipements à hauteur raisonnable et éloignés des angles rentrants de parois (interrupteurs, prises électriques, poignées, patères, interphones, etc) ; le besoin de transfert doit être facilité par la présence d’espace au droit de l’équipement et de barres murales (sanitaires, douches).

- Pour communiquer, participer : la position « assis » nécessite d’avoir des guichets d’accueil bas ; le gabarit du fauteuil roulant nécessite d’avoir des espaces libres dans les salles de spectacles.

- Pour se sentir en sécurité : en étage, la non utilisation des ascenseurs en cas d’incendie nécessite la présence d’un espace d’attente sécurisé pour les personnes en fauteuil roulant.

Pour les personnes mal marchantes

- Pour circuler, se reposer : les difficultés pour marcher et la fatigabilité nécessitent d’avoir des mains courantes lors de dénivelés et d’escaliers, et du mobilier de repos jalonnant le parcours (avec des caractéristiques permettant l’aide au relevage).

- Pour utiliser les équipements : par exemple, dans le cas de buffet, l’usage d’une canne ou de béquilles nécessitent une aide humaine pour porter le plateau.

Pour les personnes de petite taille

- Pour se repérer, s’informer : la petite taille nécessite d’installer les informations à hauteur raisonnable et/ou d’utiliser une taille de police suffisamment grande.

- Pour circuler, se reposer : la petite taille nécessite une hauteur de marche d’escalier raisonnable.

- Pour utiliser les équipements : la petite taille nécessite d’installer les équipements à hauteur raisonnable (interrupteurs, prises électriques, poignées, patères, interphones, etc) ou de mettre à disposition un marchepied.

- Pour communiquer, participer : la petite taille nécessite d’avoir des guichets d’accueil bas et d’avoir des rehausseurs de siège pour les restaurants ou les salles de spectacles.

Pour les personnes ayant des problèmes de préhension

- Pour utiliser les équipements : certaines maladies entraînant des pertes de force motrice nécessitent d’avoir des objets préhensibles, faciles à actionner (poignées de porte, robinetterie, boutons de commande, etc).

En savoir plus :
L'accueil des personnes handicapées motrices

 

Enregistrer

Tous les guides