(Paris UT+2)

Fait maison

Le décret relatif à la mention "fait maison" paru au Journal officiel du 13 juillet 2014 est entré en vigueur le 15 juillet suivant. Depuis, les restaurateurs et les traiteurs doivent faire apparaître cette mention sur leurs cartes pour tous les plats "faits maison" élaborés sur place à partir de produits crus et sans assemblage avec d'autres produits alimentaires. Ils doivent également rappeler l'existence de la règle en indiquant de manière visible pour tous les consommateurs la phrase : "les plats "faits maison" sont élaborés sur place à partir de produits crus" (sur le menu, ou sur un panonceau, etc.). Le "fait maison" est attribué plat par plat. Son cahier des charges est simple, pour éviter l'inflation des prix : le "fait maison" n'est pas de la cuisine chère mais de la vraie cuisine.

Un "produit cru" est un produit alimentaire qui a été réceptionné par le restaurateur sans avoir été modifié dans sa nature et en particulier par un mélange avec un autre produit ou par chauffage préalable.

Produits également autorisés pour confectionner un plat "fait maison" : salaisons, saurisseries et charcuteries (sauf terrines et pâtés), fromages, matières grasses alimentaires, crème fraîche, lait, pain, farines et biscuits secs, légumes et fruits secs et confits, pâtes et céréales, choucroute crue, levure, sucre et gélatine, condiments, épices, aromates, concentrés, abats blanchis, chocolat, café, tisanes, thés et infusions, sirops, vins, alcools et liqueurs, et les fonds blonds, bruns et fumets ainsi que la demi-glace (il s'agit de l'appellation officielle des réductions de ces fonds).

Les intérêts de la mention "fait maison"

Pour les professionnels, restaurateurs comme traiteurs, cette mention identifie les plats élaborés sur place par le cuisinier à partir de "produits crus" et valorise ainsi son métier.

Pour le consommateur, cette mention permet de distinguer la cuisine d'assemblage élaborée à partir de préparations industrielles, de la cuisine confectionnée à partir de produits crus.

En savoir plus :
Fait maison

L'information aux consommateurs

On peut distinguer 3 cas de figure :

Les établissements qui ne proposent aucun plat "fait maison"
Ils ne sont tenus qu'à la seule obligation imposée à tous : rappeler à leurs clients l'existence de la règle. Ils devront en conséquence indiquer la phrase suivante : "les plats "faits maison" sont élaborés sur place à partir de produits crus" sur le menu, en affichage, ou sur un panonceau, etc.

Les établissements qui ne proposent que des plats "faits maison"
Ces derniers auront le libre choix entre deux options : indiquer à l'aide du logo ou de la mention "fait maison" en face de chacun des plats de leur carte qu'ils sont "faits maison", ou indiquer cette mention à un endroit unique visible de tous les consommateurs.

Les établissements qui proposent en partie des plats "faits maison" et en partie des plats qui ne le sont pas
Dans ce cas, l'établissement doit indiquer la mention ou le logo en face de chacun des plats "faits maison".

Les sanctions

Les sanctions sont celles qui sont prévues par le Code de la consommation en matière de tromperie ou de publicité mensongère ou de nature à induire en erreur le consommateur. Les contrôles seront effectués par les fonctionnaires habilités à vérifier cette réglementation.

Tous les guides