(Paris UT+2)

Maître Restaurateur

Le titre Maître restaurateur résulte de la volonté conjointe de l'Etat et des professionnels d'identifier et de valoriser les restaurateurs qui ont :

  • Des compétences professionnelles reconnues ;
  • Un engagement à travailler des produits bruts, essentiellement frais.

Ce titre est décerné par l'Etat, au travers des préfets, à partir d'un audit réalisé par un organisme indépendant.

Le but n'est pas de dévaloriser différentes formes de restauration, mais de permettre au consommateur d'identifier les restaurateurs de métier, et de les sécuriser sur la nature de la prestation.

Le cahier des charges

Produits de la table

Cuisine faite sur place, achats des charcuteries et salaisons auprès d'artisans ou de PME indépendantes, non recours à des plats préparés, produits acquis majoritairement frais, diversification des plats proposés (au moins 4 plats en entrée, 4 plats principaux, 4 desserts), si suggestions ponctuelles, alors renouvellement quotidien (soit 1 entrée, soit 1 plat, soit 1 dessert).

Relations clients

Existence d'un traitement des réclamations clients, personnel qualifié en salle, accueil du client (aimable, souriant, courtois, poli), informations précises et complètes si demande du client (information, réservation, etc.), tenue vestimentaire et corporelle soignée du personnel (en harmonie avec le site), conseil et information du client, affichage lisible et visible des infos utiles (tarifs, services, horaires, moyens de paiement), cartes de menu soignées, attractives et lisibles, valorisation plats du jour et/ou spécialités maison, service à table efficace/gestion de l'attente, quantité suffisante/présentation des plats, factures claires, conformes, rapidité des formalités de paiement, prise de congés aimable avec remerciements.

Aménagements intérieurs

Accueillant, chaleureux, convivial, confortable, température agréable, ventilation et éclairage efficaces, si existence d'équipements à l'accueil des personnes handicapées, information du client, mise en place de la table avec goût, accueil des enfants (rehausseur ou chaise haute), porte-manteaux et/ou vestiaire suffisant, sûr et propre.

Environnement et extérieurs (si existants)

Extérieurs propres et en bon état, mise à disposition d'un stationnement (payant ou gratuit), éclairage des abords, parking, entrée en bon état, si aménagement, équipement confortable et de qualité (terrasse ombragée ou parasols), signalétique d'accès au site visible, lisible et uniforme.

Hygiène, sécurité et propreté

Espaces cuisine et stockage propres, en bon état avec outils de production à l'hygiène irréprochable, revêtements muraux, sols, plafonds et mobilier propres et en bon état, conformité à la réglementation en matière de sécurité incendie (signalétique et issues de secours), sanitaires en bon état, propres et éclairés avec poubelles, sèche-mains, savon liquide, ventilation, absence de communication entre sanitaires et cuisine.

Comment devenir Maître Restaurateur

Mode d'emploi
Consulter le site Maître Restaurateur
Appeler le 01 53 63 00 77
Ecrivez à afmr@maitresrestaurateurs.com

Tous les guides