(Paris UT+2)

Guides-conférenciers

 La réglementation des métiers du guidage a été réformée par le décret n° 2011-930 du 1er août 2011 relatif aux personnes qualifiées pour la conduite de visites commentées dans les musées et monuments historiques : les quatre professions réglementées de guide-interprète régional, guide-interprète national, guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire et conférencier national ont été remplacées par une profession réglementée unique, celle de guide-conférencier.

Définition

Ce métier permet aux visiteurs français et étrangers de découvrir et d'apprécier le patrimoine culturel français. Pour exercer son activité, le guide-conférencier doit avoir une bonne culture générale, des connaissances approfondies en histoire, histoire de l'art, ethnographie, économie, géographie. Il dispose de qualités relationnelles et a le sens de la pédagogie. D'une grande disponibilité, d'une bonne capacité d'adaptation aux attentes des visiteurs, il s'exprime avec aisance dans une ou plusieurs langues étrangères.

Conditions d'accès à la profession

Les modalités et les conditions d’accès à la profession sont simplifiées.

Formation

Les anciens examens ont été supprimés au profit de la mise en place d’une formation supérieure diplômante : la licence professionnelle de guide-conférencier et le diplôme national de master avec validation au cours de la formation de trois unités d'enseignement (« compétences des guides-conférenciers», «mise en situation et pratique professionnelle» et «langue vivante étrangère»). Ces 3 unités d’enseignement sont intégrées à un cursus de master.

Cadre réglementaire et carte professionnelle de guide-conférencier

En France, la profession de guide-conférencier est réglementée par l'article L. 221-1 du code du tourisme qui fait obligation pour la visite commentée dans les musées et monuments historiques, dans le cadre d’une prestation commercialisée par un opérateur de voyages et de séjours, d’avoir recours à des personnes qualifiées, détentrices de la carte professionnelle de guide-conférencier. La délivrance de cette carte professionnelle est soumise aux conditions fixées par les articles R. 221-1 et suivants du code du tourisme.

La carte professionnelle de guide-conférencier est délivrée :

  • aux titulaires de la licence professionnelle de guide-conférencier ;
  • aux titulaires d’un diplôme national de master ayant validé au cours de leur formation les trois unités d’enseignement complémentaire prévu par l’arrêté du 9 novembre 2011 susmentionné ;
  • à toute personne en cours de formation de BTS Animation et gestion touristiques locales (AGTL) ou de formation au diplôme national de guide-interprète national au 31 mars 2012 et admise au plus tard le 31 décembre 2013 à l’examen correspondant à ces formations.

La carte de guide-conférencier est pérenne et nationale.

EN SAVOIR PLUS

Sur le cadre réglementaire et la carte professionnelle :
Guide-conférencier

Sur la Fédération Nationale de Guides-Interprètes et Conférenciers :
FNGIC

Autres guides

Guides-interprètes auxiliaires à titre définitif et guides-interpètes locaux

La réforme introduite par le décret n°2011-930 du 1er août 2011 est sans effet sur la situation des guides-interprètes auxiliaires à titre définitif et des guides-interprètes locaux.
La validité des cartes professionnelles de ces deux catégories perdure. Les titulaires de ces cartes continuent à exercer leur activité de guidage selon les modalités exactement identiques à celles qui prévalaient avant le 31 mars 2012.
Les services des préfectures ont la possibilité de renouveler les cartes de guide-interprète auxiliaire à titre définitif et de guide-interprète local en cas de perte ou de détérioration sur simple demande.

Cas des guides qui n'ont pas l'obligation d'avoir la carte professionnelle

Les guides accompagnant des groupes de touristes sur la voie publique ne sont soumis au cadre réglementaire des guides-conférenciers.

Vous êtes adhérent

Vous avez un compte

> Mot de passe oublié ?


Vous n'avez pas de compte

> Cliquez ici