(Paris UT+2)

Le handicap auditif

Exemples de déficiences auditives

La déficience auditive recouvre des réalités bien différentes pour chaque personne. Rien à voir par exemple entre une perte d’audition liée au vieillissement et une surdité profonde de naissance.

- Déficience auditive légère : perte de 20 à 40 dB. La parole est perçue à voix normale mais pas à voix chuchotée, ou dans un environnement sonore parasitée.

- Déficience auditive moyenne : perte de 40 à 70 dB. La parole est perçue si on élève la voix, de près (lecture sur les lèvres, appareillage recommandé).

- Déficience auditive sévère : perte de 70 à 90 dB. Seule la voix forte est perçue, près de l’oreille (appareillage indispensable).

- Déficience auditive profonde : perte > à 90 dB. Plus de perception des sons, ou insuffisant pour les distinguer (appareillage insuffisant, langue des signes, lecture labiale, écrit).

Exemples de situations de handicap

Impossibilité ou difficulté d'accès à l'information sonore, difficulté de circulation (avec mise en danger).

Exemples de besoins spécifiques

Pour les personnes sourdes

- Pour se repérer, s’informer : la surdité nécessite de doubler toute l’information qui ne serait que sonore par de l’information visuelle (langue des signes française, lecture labiale, écriture sur un carnet, surtitrage sur un écran,…). Un bon éclairage est donc requis.

- Pour circuler, se reposer : la surdité nécessite d’avoir un champs visuel dégagé pour voir les voitures, les personnes arriver, faute de pouvoir les entendre.

- Pour utiliser les équipements : la surdité nécessite que certains équipements dont l’utilisation est uniquement basée sur la parole soient complétés par une interface permettant l’usage de la vision (téléphone complété d’un site Internet sur lequel il est possible de réserver, interphone remplacé par un visiophone).

- Pour communiquer, participer : la surdité nécessite de doubler le son par l’image (langue des signes française, lecture labiale, écriture sur un carnet, surtitrage sur un écran,…).

- Pour se sentir en sécurité : le système sonore d’alarme incendie doit être couplé à un système de flash lumineux dans tous les endroits où une personne sourde peut se trouver seule (sanitaires, chambres, cabine d’essayage,…).

Pour les personnes malentendantes

- Pour communiquer, participer : la malentendance nécessite d’avoir des espaces communs bien insonorisés avec peu de résonance. Egalement, l’écoute des personnes malentendantes équipées d’appareils auditifs avec commutateur peut être améliorée par l’installation de boucle magnétique couplée à un système sonorisé (à la banque d’accueil, dans une salle de réunion ou de spectacle,…).

En savoir plus :
L'accueil des personnes handicapées auditives

Tous les guides